6 Flares 6 Flares ×

cusco

1. LE CENTRE VILLE DE CUSCO

Murs incas, costumes multicolores, églises construites au sommet des palais, citadelles perdues dans les hauteurs des Andes. Routes légendaires – toute la beauté d’un passé glorieux qui se dévoile au visiteur qui arrive à Cusco, la ville sacrée des Incas et capitale archéologique des Amériques. Depuis que l’archéologue américain Hiram Bingham eu découvert et dévoilé au monde la citadelle du Machu Picchu, Cusco a enflammé l’imagination de millions de voyageurs de part le monde qui s’aventurent chaque année dans les pistes Incas en se dirigeant vers le sommet de l’un des monuments les plus extraordinaires au monde.

Cependant, La ville de Cusco possède de nombreuses autres attractions, qui à elles seules, suffiraient à attirer les visiteurs. La place principale que les Incas appelaient Huacaypata, le quartier des artisans de San Blas, le couvent Santo Domingo, construit au dessus du Temple du Soleil appelé aussi Koricancha et les Palais de l’Inca et sa cour figurent sur une longue liste de merveilles archéologiques.

Il existe aussi, à la périphérie de la ville, plusieurs circuits comprenant généralement les ruines imposantes de Sacsayhuaman et de Tambomachay. Les visiteurs peuvent aussi participer à tous genres de sports d’aventure et prendre part aux fêtes religieuses les plus spectaculaires du continent. Ces célébrations incluent Qoyllur Rit’i, qui se déroule à 4,000 m. d’altitude, la procession du Corpus Christi, et le célèbre spectacle de l’Inti Raymi.

En plus de son riche patrimoine archéologique que vous pouvez retrouver presque à chaque coin de rue, ses lieux culturels, Cusco est aussi une cité magique d’excitation vertigineuse grâce sa vie nocturne dynamique, faisant de Cusco, la ville sacrée des Incas, la destination la plus spectaculaire des Amériques.

machu-picchu

2. LE MACHU PICHU : UNE DES MERVEILLES DU MONDE

L’ancienne citadelle du Machu Picchu est la principale attraction touristique de Cusco. La citadelle est considérée comme l’un des plus beaux exemples d’architecture paysagiste au monde et fut découverte en 1911 par l’explorateur américain Hiram Bingham.

Machu Picchu (qui signifie « vieille montagne » en quechua, ancien langage des Incas) niché au sommet d’une montagne qui domine la profonde vallée du fleuve Urubamba au milieu de la forêt de nuages. Il constituait à la fois un centre de culte et un observatoire astronomique mais aussi le lieu de retraite de la famille du souverain Inca Pachacutec. Il est divisé en deux grandes zones: la zone agricole, composée de terrasses et entrepôts alimentaires, ainsi que la zone urbaine, comprenant le domaine sacré avec des temples, des places et tombeaux royaux qui ont été sculptés avec une extraordinaire perfection. On retrouve des escaliers en pierre et des canaux à travers ce site archéologique unique.

Huayna Picchu (jeune montagne en quechua) domine la citadelle et son sentier escarpé pavé accessible à tout visiteur désirant l’emprunter.

En 2007, le Machu Picchu a été élu une des sept nouvelles merveilles du monde avec la Grande Muraille de Chine, le Colisée de Rome et le Taj Mahal.

chemin-inca

3. LE CHEMIN INCA VERS LE MACHU PICCHU

Situé dans le département de Cusco, le Chemin Inca du Machu Picchu est l’itinéraire de randonnée le plus populaire du Pérou et probablement une des promenades les plus spectaculaires des Amériques. Faisant partie des plus de 23.000 Km de route construite par les Incas à travers l’Amérique du sud.

Chaque année, quelques 25.000 randonneurs venant des quatre coins du monde arpentent les 43 km du chemin pavé, construit par les Incas pour se rendre à la citadelle imprenable du Machu Picchu, dans les fins fonds de la forêt de nuages de Cusco.

Le chemin débute de Qorihuayrachina au niveau du kilomètre 88 du chemin de fer de Cusco-Machu Picchu et nécessite trois à quatre jours de randonnée difficile.

La route traverse une impressionnante gamme d’altitudes, où le climat et les écosystèmes vont de la haute plaine Andine jusqu’aux forêts de nuages.

Le sentier grimpe à travers deux cols montagneux (le plus élevé des deux, Warmiwañuska, qui se trouve à 4200 mètres d’altitude) avant d’arriver au Machu Picchu par l’Inti Punku ou Porte du Soleil. Un des principaux intérêts de la route est le réseau d’installations incas en granit taillé, le long du chemin (Wiñay Wayna, Phuyupatamarca), entouré de décors naturels d’une beauté époustouflante. Les forêts abritent des centaines d’espèces d’orchidées, d’oiseaux multicolores et des paysages de rêve, complément idéal de cette route extraordinaire indispensable pour les randonneurs.

koricancha

4. LE TEMPLE DE KORICANCHA

San Blas est un exemple classique de la fusion des cultures Inca et occidentale. Il était l’un des temples les plus importants dans le Tahuantinsuyu. Ses murs de pierre finement polis ont été utilisés comme fondations du couvent de Santo Domingo.

Le temple, dont les murs auraient été gainés en or et en argent, a été consacré à l’adoration du soleil. Des images des dieux du tonnerre et Wiracocha, divinités apportées de différentes régions ainsi que les corps momifiés des souverains Incas y sont conservés.

Le culte au sein du temple était réservé aux personnalités de plus hauts rangs de l’époque, et aux représentants des communautés éloignées, non-Inca à travers l’empire, qui rendraient hommage aux biens de la Thahuantinsuyu.

sacsayhuaman

5. LA FORTERESSE DE SACSAYHUAMAN

Un exemple imposant de l’architecture militaire Inca, Sacsayhuaman est situé à 2 km de la ville de Cusco. La forteresse a été taillée dans de grands blocs de granit pour protéger la ville des tribus maraudeuses vivant à l’est de la jungle, région des Antis.

Sacsayhuaman (“faucon satisfait» en quechua, la langue inca) est divisé en trois vastes terrasses en zigzag et bordé de murs en pierres massives, certains allants jusqu’à 300 mètres de long, dont certains hauts de 5 mètres et pesant plus de 300 tonnes. Le site a été utilisé comme carrière de pierre pour fournir des bâtiments coloniaux en raison du fait de sa proximité de Cusco.

tambomachay

6. LES SANCTUAIRES DE QENQO ET TAMBOMACHAY

Deux zones proches de Cusco qui présentent une architecture religieuse superlative sont les sanctuaires de Qenqo et Tambomachay.

Qenqo est une vaste colline rocheuse taillée en escaliers, en grottes et canaux, probablement construits pour stocker la chicha (bière de maïs fermenté) utilisée dans les rituels incas. Le site comprend, une terrasse semi-circulaire parsemée de plusieurs grandes niches entourant une figure de pierre ancrée dans une chambre et ressemblant à une idole.

Tambomachay est un autre bel exemple de l’architecture inca fonctionnant encore aujourd’hui, constitué de plates-formes, de niches et de fontaines, l’eau coulant à travers à partir d’une source située plus haut dans les collines.
Au temps des Incas, ce site était sacré et était réservé au culte de la divinité de l’eau, et un des sanctuaires composant le Cusco ceque, un système de lignes de grille imaginaires qui convergeait vers des lieux sacrés ou indiquaient la date et le lieu des cérémonies.

chicharron-mote

7. GASTRONOMIE

Lawa. Lawa : maïs frais accompagné d’une soupe de haricots
Chicharron con mote : beignets de porc et maïs frais.
Chiriucho : rôti de poulet ou de porc de Guinée, accompagné d’une omelette de farine de maïs grillé, fromage, viande séchée salée, assaisonnée de poivre et de piment et accompagnée d’algues.

6 Flares Twitter 5 Facebook 0 Google+ 1 Email -- 6 Flares ×
6 Flares Twitter 5 Facebook 0 Google+ 1 Email -- 6 Flares ×